Etre leader, c’est d’abord une attitude

By 16 février 2017 mars 16th, 2017 Réflexions sur le Leadership

John C. Maxwell
Fondateur des formations EQUIP

« Il est tel que sont les arrière-pensées de son âme. » (Proverbes 23, 7)

On prétend généralement que le leadership est une affaire de talent et de techniques. En réalité, notre leadership commence réellement quand nous avons une bonne attitude vis-à-vis des circonstances et de nous-même. C’est ce qui permettra l’instauration d’un processus d’évolution personnel. William James, père de la psychologie moderne, a écrit: « La plus grande découverte de ma génération, c’est que les êtres humains peuvent modifier leur façon de vivre rien que par un changement d’état d’esprit. » Votre attitude va déterminer vos actions. Votre action, quant à elle, déterminera vos résultats. Jésus a bien mis en évidence ce principe en enseignant qu’il faut d’abord s’occuper de notre cœur avant de mettre en ordre notre vie. Il a dit que lorsque le cœur est pourri par de mauvaises choses, c’est le mal qui en découle. Et quand le cœur est pétri de bonnes choses, c’est le bien qui en découle. Tout dépend de ce qu’il y a à l’intérieur. Les vrais changements s’opèrent de l’intérieur vers l’extérieur.

Principes bibliques ayant trait aux attitudes

  1. Lorsque je m’attelle à une tâche, mon attitude va se répercuter sur son résultat plus que n’importe quoi.
  2. L’attitude que j’ai face aux autres détermine l’attitude qu’ils ont envers moi. « Donnez et l’on vous donnera ; on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. » (Luc 6, 38)
  3. Mon attitude va faire toute la différence entre succès et échec. « Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. » (Proverbes 4:23)
  4. Mon attitude peut faire d’un problème une bénédiction. « Ayez en vous la pensée qui était en Jésus Christ, lui dont la condition était celle de Dieu ; il n’a pas estimé comme une proie à arracher d’être égal à Dieu, mais Il s’est dépouillé lui-même en prenant la condition d’esclave, en devenant semblable aux hommes ; après s’être trouvé dans la situation d’un homme, il s’est humilié lui-même en devenant obéissant jusqu’à la mort, la mort sur la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom… » (Philippiens 2, 5-9)
  5. Mon attitude peut me donner une perspective inédite de la vie. « Tout est possible à celui qui croit. » (Marc 9, 23)

Découvrez la suite de cette magnifique leçon lors d’une prochaine formation EQUIP, notamment à Nîmes les 21 et 22 avril 2017